Des Ailes aux Nuages

* * * * *Effacer le mouton, garder les nuages, ceux qui font rêver, voyager, imaginer, c'est ainsi qu'est naît Des Ailes aux Nuages. Au fil du temps, le grand cahier se remplit pour ne jamais oublier, peut-être m'aimerez-vous comme je vous aime* * * * *

dimanche 1 juillet 2007

La basilique ND de Marceille, lieu étonnant * * *

Pendant notre escapade en pays cathares,
nous sommes allés visiter Notre Dame de Marceille (XIème Siècle) qui est située près de Limoux,
Ne souhaitant faire la grande énumération des histoires et recherches qui concernent ce lieu,

je préfère vous laisser mes photos personnelles et un des nombreux liens  cl__du_coeur

blog_vue_d_ensemble
Assez imposante par rapport aux lieux ce qui a collaboré largement à son étrange réputation ...

blog__glise_nd_marceille

blog_statue_du_bassin
La vierge écrase de son pied un serpent bleu,
certains y voient le combat contre le mal mais pas seulement...

blog_entree

Blog_serrure
L'imposante serrure, abriterait-elle un lourd secret ?...

Difficile en ce moment de se promener tranquillement en ces lieux,
l'église est en travaux intérieurs, tranchées et baches plastiques un peu partout.
Pourtant en pleine semaine, nous n'entendons aucun ouvriers y travailler,
seuls nos pas résonnent dans cette ambiance très calme.

blog_anges_pillier

blog_d_tail_ange
Etonnantes couleurs très flash ...

blog_inscription
Plusieurs souterrains et sources passent sous l'église,
avec notamment un accès par le puits discret aujourd'hui bouché ...

Sur les murs, mais mon appareil refuse de faire des photos dans l'ombre,
apparaitraient différents symboles d'alchimie...

blog_statue

Blog_panneau
Derrière la grille de protection, la vierge noire et son enfant...

Blog_d_tail_vierge_noire
L'étrange statue de la vierge noire,
chose étonnante dans la réalité son enfant est blanc...

La légende :  Un laboureur travaillait sur son champ situé quand soudain, les bœufs refusèrent d'avancer. Le laboureur constata que ses animaux semblaient avoir peur de faire un pas de plus. Surpris, et ne voyant rien de particulier devant, il se mit à creuser le sol juste devant eux... Emergeant de terre, il découvrit une statue de la Vierge sculptée dans un bois noir. Très croyant, il emmena la statue chez lui. Seulement voilà, le lendemain la statue avait disparu ! Il retourna sur le lieu de sa trouvaille, et la statue s'y était replacée. Il informa la paroisse de ce fait étrange et c'est ainsi que considéré comme un miracle la basilique fut élevée.

blog_tableau
Ce tableau est sublime par ses couleurs fraîches, probablement restauré récemment...

blog_tableau__trange
Dans l'obscurité, gardant son secret, un tableau qui serait l'oeuvre d'un Artiste de grand talent,
et si tel était le cas, pourquoi une oeuvre pareille dans un endroit si isolé ?
Beaucoup de polémiques là-dessus... (mon appareil déteste l'obscurité, dommage)

CIMG5815
Cette fontaine qui existe depuis des siècles ne se tarit jamais, d'un débit constant,
elle soignerait les problèmes occulaires.
La pierre qui cercle la fontaine me fait penser au tuffeau,
on dirait qu'elle contient des tas de coquilles.


medium_fee_lune à bientôt * * *

Posté par A i l e à 21:00 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 27 juin 2007

Rouge feu * * *

S'il y a bien une pierre qu'il ne faut pas oublier d'aller admirer en Pays catalan c'est le Grenat...

Comment vous expliquer le reflet qui se dégage de ces pierres finement taillées (Taille dite de Perpignan) et montées sur un berceau en or (chaton à fond bombé), une fabrication particulière datant du XVIIIème siècle, les pierres étaient extraites des flancs pyrénéens des mines d'Estagel, du Costabonne et du cols de la Bataille.

Aujourd'hui les mines de fer sont fermées et les Grenats qui y étaient récoltés en parallèle ne proviennent plus de la région, seule la taille reste traditionnelle.

blog_grenats

Quand le jour se lève y brille un petit feu qui attire le regard, comme un petit esprit qui se tiendrait prisonnier au sein de la pierre.

blog_boucles_grenats

Dans le langage des pierres, le grenat représente la Loyauté et la Franchise.

C'est l'or et le sang pour la région qui les produit.

Je remercie le Bijoutier Joaillier de Tautavel qui m'a expliqué son art et sa passion du métier, et lui souhaite bon courage pour son projet.


29kt5 A bientôt * * *

Posté par A i l e à 23:02 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 25 juin 2007

Fil à fil, Cordes sur Ciel * * *

Aujourd'hui je continue à partager avec vous mon escapade en Pays Cathare et plus particulièrement Cordes sur Ciel, que notre Ami Patriarch connaît bien, et qui reste pour moi-même chère en mon coeur.

CORDES SUR CIEL fièrement campée sur un piton rocheux, est située au carrefour du Quercy, du Rouergue et de l'Albigeois.

CIMG6532

Cette bastide a été construite entre 1222 et 1229 par le Comte de Toulouse, et était un haut lieu de l’hérésie cathare, elle regroupait les populations des alentours chassées par les troupes de Simon de Montfort pendant la croisade contre les Albigeois.

Lors de la seconde croisade, la cité saura résister aux différents assaults, mais sera malgré tout fortement éprouvée par l’inquisition jusqu’en 1312, date à laquelle elle se soumettra officiellement à l’église catholique.

CIMG6560

A la fin du XIIIème siècle  elle deviendra un important centre de commerce.

Par la porte de l’horloge, on accède par exemple à la Barabacane et sa tour. La montée est vraiment incroyable, on doit se pencher vers l’avant sinon nous risquons de repartir en arrière !)

CIMG6570

CIMG6544

CIMG6545

CIMG6549

Sur sa grande place de la Halle, on découvre le vieux puits médiéval.

Que de souvenirs d'un moment en famille reviennent ici, un jour de banquet médiéval... Un petit restaurant où j’avais eu la fierté d'inviter mes parents avec ma première paye, je ne sais même plus si c’est celui-ci ou celui-là, tout a tellement changé, à l’époque il s’appelait «La Sabine», aurais-je perdu le fil de Cordes ?

CIMG6557

De magnifiques façades construites à la fin du XIIIème et  milieu du XIVème Siècle, témoignent encore aujourd’hui de l’opulence d’alors (Je trouve que certaines ont des airs de palais vénitiens...)

CIMG6561

Nous sommes rentrés dans une des maisons typiques pour y faire nos achats de vacances, de quoi ne plus être amis avec sa balance.

CIMG6559

En prenant le chemin de ronde, nous sommes ravis par la vue panoramique sur la campagne.

CIMG6565

CIMG6567

Je suis impressionnée par la tournée des livreurs qui s’affairent à achalander la ville en victuailles diverses, entre montées et pentes, ruelles étroites et passants, de quoi y laisser ses rétros, mais pas du tout et en plus ils gardent le sourire ! bravo !

CIMG6566

Cordes, surnommée la Cité aux Cent Ogives, est bien paisible,  elle abrite plusieurs Artistes et d'Artisans, et il y a de quoi y passer des heures !

CIMG6568

Albert camus disait d’elle dans les années 50  « À Cordes, tout est beau, même le regret », et je peux vous dire que je comprend très bien ce qu’il voulait dire… Le temps passe et la tour de l’horloge ne se gêne pas pour nous rappeler également celle des années.


avalonà bientôt * * *

Posté par A i l e à 18:00 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 11 juin 2007

Carcassonne, la belle * * *

La Cité de Carcassonne est située dans le Département de l’Aude.


blog_carcass_2

Curieuse impression quand on arrive sur Carcassonne,
La Cité donne l'impression d'être posée sur un tapis volant prêt à décoller...

blog_carcassonnne_1

Son nom viendrait d’une légende occitane, où une Princesse Sarrasine « Dame Carcas », sonna toutes les cloches de la Cité après la fin du siège et le départ de Charlemagne (bien qu’il n’y aurait jamais les pieds ;0) ) d’où le nom Carcas … sonne.

blog_carcass_3

Copie de la statue de Dame Carcas à l'entrée, l'originale bien abîmée se trouve dans le château...


Beaucoup de Cathares seront abrités au sein de la Cité, protégés par le Vicomte Raimond-Roger Trencavel. La ville considérée comme terre d’hérésie par le Pape subira de plein fouet les feux de la croisade dirigée par Simon de Monfort.

En Août 1209, l'armée des Croisés assiègera pendant deux semaines les villes haute et basse de Carcassonne qui tomberont par manque de vivres et d’eau, elle seront brûlées et détruites, son Vicomte sera jeté en prison et y décèdera.

Simon de Montfort en deviendra le nouveau Vicomte en 1224.

Saint Louis autorisera la création d’une ville nouvelle : une bastide bâtie en contrebas de la Cité.


Une concurrence économique se déchainera alors entre la ville haute et la basse et la bastide finira par surpasser la cité économiquement et politiquement.

La ville basse sera alors gouvernée par 6 consuls et notables (1248) et deviendra premier centre de production du textile du royaume notamment avec la laine provenant de la montagne noire (je vous en parlerai bientôt)  et des Corbières.

L'exportation de sa production vers Constanople et Alexandrie, apportera confort, modernisme et luxe à la ville.

Sous la restauration l'activité textile sera mécanisée et les salaires réduits, la concurrence avec la viticulture, fera fuir les derniers tisserands et régner la misère.

En 1348 la ville sera touchée par la peste, puis la Guerre de Cent ans provoquera de nombreux dégâts.


Édouard de Woodstock, surnommé le prince noir en raison de la couleur de son armure dévastera par le feu la ville basse en 1355 épargnant la cité de Carcassonne (trop longue à assièger) quatre ans plus tard elle sera reconstruite et fortifiée. L'industrie du drap reprendra mais plus aussi florissante, malgré tout la ville basse deviendra à nouveau plus prospère que la Cité.

En 1731 le protestantisme fera son apparition, mais les calvinistes seront chassés de la ville basse qui se fortifiera de plus belle. Ce sera une base pour les catholiques qui partiront en guerre contre les villages protestants de la région : entre autres Limoux. Des rivalités entre ville haute et basse provoqueront la destruction de la ville basse, début 1560, les protestants de la ville seront massacrés

Mais la Cité perdra de son importance avec le transfert de nombreuses institutions et la croissance démographique vers la ville basse.

A la Révolution Française, la ville y sera peu engagée et l'industrie drapière concurrencée par les anglais. Les prix de la nourriture augmentera et la famine et le mécontentement populaire se feront sentir.

Au XIXème Siècle, la Cité, complètement ruinée et miséreuse recevra le soutien d’érudits audois et carcassonnais. Un demi-siècle de travaux permettra de redonner à la cité toute sa grandeur du XIII au plus grand ensemble de fortification du Moyen Âge d'Europe.


blog_carcass_4

blog_carcass_5

C'est vrai que "Les rêves existent" dans cette adorable boutique
tenue par une toute adorable italienne, imaginez la Collectionneuse d'Anges ...

Vous pourrez trouver cette boutique à côté de la Basilique de Carcassonne,
accueil génial !!

blog_carcass_6

ange_endormi_dans_une_pomme

Voici le petit angelot que j'ai choisi... Normal nous sommes aux pays des pommiers !

blog_carcass_7

Il va falloir encore manger de la soupe hihihi

blog_carcass_9

Malgré les travaux actuels de la façade de la Basilique St Nazaire/St Celze, un gisant repose paisiblement sous la lumière des vitraux ...

J'ai fait quelques photos de l'intérieur de la Basilique mais mon appareil n'apprécie pas trop les lieux peu éclairés... Alors je n'insisterai pas, sachez simplement qu'elle vaut le détour !

blog_carcass_10

J'ai craqué devant cette construction étrange...

blog_carcass_11

Nous nous sommes rendus grâce à des invitations au château et avons déambulé dans ses créneaux (attention :  pigeons ;0)  )...


 

blog_carcass_13

Vue sur la Basilique ...

blog_carcass_14

Il ne faut pas râter non plus le musée lapidaire de la ville au sein du château dans la cour intérieure, on peut y voir d'anciennes tombes, des pans de façades luxueuses anciennes, le calvaire ci-dessus et ses polychromes, une fontaine "archi" sculptée et une plaque portant une très ancienne inscription !

Et pour les passionnés de lecture, un roman met en scène la belle Carcassonne, alors n'oubliez pas de vous rendre à la librairie pour le très bon policier de Kate Mosse Labyrinthe ... (Pour ceux qui souhaitent des docs sur Rennes le château il y a également plusieurs librairies dans la ville qui proposent des ouvrages intéressants !)

blog_carcass_15

Toutes les ruelles sont pavées, quand je vois le chemin parcouru,
je ne m'étonne pas d'avoir eu les pieds en "compote" le soir...

Un parking bien équipé pour les camping-cars se trouve près de l'entrée de la Cité - Porte Narbonnaise (pour une fois) le prix d'entrée une borne vous permet de recharger en eau et vider vos toilettes.


blog_carcass_16

"Au secours" semble crier une des statues de l'église !


En 1997 Carcassonne a été classée Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Aujourd’hui, plus de 3 millions de touristes en font un des lieux les plus visités d’Europe.

J'ai trouvé que la Cité est particulièrement agréable à visiter pendant les vacances de Pâques.

(Sources complémentaires trouvées sur le net et remaniées)


th_FAIRY à bientôt !


Posté par A i l e à 08:30 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 5 juin 2007

Ile sur têt * * *

CIMG6147

blog_une

Ille sur Têt est située dans les Pyrénées Orientales.

Quand nous sommes arrivés sur le site la chaleur intense, le ciel d’un bleu sans défaut et ces étranges piliers sculptés par la nature nous ont fait penser à notre séjour en Cappadoce –Turquie- il y a quelques années de cela.

blog_deux

Les Orgues d’Ille sur Têt ont été érodées par le temps,
elles forment des cheminées de fées.

De petits arbres s'y enracinent, mais pourquoi uniquement petits ? Tout simplement parce qu'ils n'ont pas le temps de grandir, les roches s'effondrent -sur la photo du dessous, des pins.

blog_quatre

C’est lors du soulèvement des Pyrénées, que la Vallée de la Têt s’est affaissée et sa rivière a emporté différents morceaux de la chaîne des Pyrénées déposant plusieurs couches de matériaux au fil des siècles, puis, l’érosion du vent, de la pluie et du ravinement se sont mis à en creuser puis sculpter la surface. Cette curiosité malheureusement comdamnée à disparaître, pour le moment se contente de changer régulièrement d’aspect, et de nous étonner.

blog_trois


Les photos ne rendent pas l’effet de grandeur, pourtant se promener dans cet endroit est impressionnant et magique.

Pour en savoir beaucoup plus c'est >>ici<<


Ah oui je voulais ajouter aussi la photo des clefs surprises, assez ressemblantes quand même , une brune aurait pû s'y faire prendre également quoi non ? M'en vais me faire une petite couleur alors .à)  (rires...)

blog_mes_clefs


18 à bientôt !

Posté par A i l e à 08:30 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 31 mai 2007

Pêché de gourmandise à Cucugnan * * *

CIMG6038

Le Village de Cucugnan se situe dans l’Aude plus précisément dans les Hautes Corbières, il est devenu célèbre grâce au conte «Le  Curé de Cucugnan» écrit en occitan par Achille Mir son Instituteur et traduit  plus tard par Alphonse Daudet dans « Les Lettres de mon Moulin ».

CIMG6043


Nous nous sommes rendus au centre du village afin d'assister à une représentation au théâtre virtuel du "Curé de Cucugnan" (vous pouvez prendre un billet combiné pour visiter ensuite le château de Quéribus juste à côté) un montage très bien fait avec des maquettes animées, et des jeux de lumières rendent cocasses les aventures du bon curé.

Nous avons passé un sympathique moment dans cette salle, un groupe de personnes retraitées que nous avions croisées à Peyrepertuse (plus en jambes et en souffle encore que moi !), patientait en attendant que le rideau se lève en chantant à qui mieux mieux des airs que me chantaient ma grand'mère "Combien pour ce chien dans la vitrine ? de Line Renaud - Ramuncho - Le jardin extraordinaire de Charles Trénet, le Petit vin blanc et bien d'autres " (génial ! Manifestement une chorale, ils chantaient bien quand même nos ainés !)

CIMG6111
Le clocher de l'église de Cucugnan

CIMG6097
le programme du théâtre

Court Résumé du conte… Le Curé de Cucugnan exaspéré de ne plus voir la population assister à ses messes dominicales et tomber dans le pêcher, demanda de conseil à Dieu –ce qui fût fait-

Un Dimanche du haut de sa chaire, il se mit à raconter un rêve qu’il aurait fait …

Ayant rencontré St Pierre aux portes du Paradis et demandé  de consulter le registre des entrées, il n’y  trouva aucun noms de Cucugnanais. Il se rendit alors au Purgatoire, mais l’ange ne put lui donner aucun d’habitants en attente, effrayé mais déterminé il alla jusqu’aux Enfers, le démon  lui donna tous les noms des habitants dont les vies dissolues sur Terre avaient été sélectionnés. Entre autre Coq-Galine qui buvait et battait sa femme, et Pascal Doigts- de- Poix qui faisait de l’huile avec les olives du voisin.

A ceux qui étaient venus à ce sermon, il demanda d’informer les absents sur le fait qu’il les passerait à confession, lundi serait le tour des anciens, le mardi des enfants… Cette résolution lui permettra de récupérer ses paroissiens, qui devinrent exemplaires de peur de se retrouver à mijoter dans les feux de l’enfer !


CIMG6110

Au pied du Moulin d'Omer, une adorable petite boulangerie "Les Maîtres de mon Moulin" propose d'appétissants gâteaux et des pains spéciaux, je vous la conseille, l'Artisan Boulanger est vraiment très agréable et c'est très fier (et il y a de quoi) qu'il vous présente son four à bois.

Là, les odeurs de cannelle, d'orange, d'anis... se mêlent aux pains et patisseries qui refroidissent lentement, et font perdre la tête aux plus gourmands !

CIMG6103

Comme dans Alice aux Pays des Merveilles : "Entrez... et mangez moi !"

CIMG6104
Difficile de faire un choix devant pareils trésors !

CIMG6106
Le boulanger et son four à bois

Vous vous doutez bien qu'il ne faut pas de plan pour trouver ce paradis de la gourmandise (si je puis dire) mais pour en savoir + c'est...> ici


Ailleurs, j'ai trouvé un bon petit fromage de chèvre ;0)
Et oui le pain, le vin et le... crottin !

CIMG6133


CIMG6112

Tout était joli pour cette dernière photo de Cucugnan, quand je l'ai revue à l'écran de l'ordinateur, grosse déception : "Zut un parapente en plein milieu je ne l'avais pas vu ! Pfff...  "

En y regardant de plus près il s'agit en fait de Dame Abeille entrain de faire son marché !! Hihihi, alors je l'ai gardée et je vous l'offre.


f_e_plan_tes_tournantes Belle journée et à bientôt !

Posté par A i l e à 08:30 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 30 mai 2007

Villerouge Termines et sa Rotisserie Médiévale * * *

On pourrait commencer l'histoire par "Il était une fois"...

A plusieurs reprises nous avions remarqué sur la route des panneaux indiquant une Rotisserie Médiévale (unique en Europe) à Villerouge Termines (Aude), la faim et la curiosité commençant à se faire sentir, nous nous y sommes rendus,

CIMG6201

Et c'est au coeur des montagnes et des vignobles que se trouvait un vieux château,
endormi sous le soleil.

CIMG6204

Un château comme en rêverait des petits garçons pour jouer aux chevaliers !

CIMG6207

Une entrée où l'on peut encore entendre dans notre imagination les sabots des chevaux...

CIMG6209

Copie_de_CIMG6208

Nous y découvrirons une jeune femme souriante sortie d'un autre temps attendant les premiers invités...

CIMG6213

Nous passerons le pas de la porte et quitterons notre siècle, transportés d'un coup dans une ambiance médiévale flûtée, chantée et entraînante nous resterons sous le charme ...

CIMG6210

Nous visiterons une carte à nous ravir les papilles digne d'un noble festin...

Puis les plats se succèderont, notre hôtesse d'un pas léger, nous expliquera, nous étonnera, nous redécouvrirons la vraie et bonne cuisine naturelle, préparée et présentée avec passion.

CIMG6214

L'assiette de table (l'apéritif) composée d'olives chardonnées, de fines tranches de poitrine de porc séchées et du fameux Hypocras dont Maître Camelin détient le secret ...

CIMG6216

Le premier Mets : La tourte du Roy Manfred et son bouquet de salade sauce au miel, les couleurs sont à la hauteur de la saveur !

CIMG6218

Ici les plats n'ont pas d'assiettes, tout se déguste sur une épaisse tranche de pain maison (que l'on pourra manger à la fin) les mets se prennent avec les doigts...

CIMG6220

Second mets : Les Coquelets rôtis au Piccada de noisettes et,

CIMG6221

la "porée" de trois légumes.
nous nous régalerons du breuvage des gargoulettes servi en même temps dans des verres en gré.


CIMG6223

Ce légume qui entre dans la composition de la purée du dessus, n'est pas une carotte blanche, il s'agit d'un panais, on le consommait déjà il y a 2000 avant J.C. encore utilisé et apprécié en Grande Bretagne il  commence à refaire son apparition sur les marchés bio. français.

Chose amusante j'ai lu qu'au moyen-âge il était considéré comme un aliment de base par le peuple, mais la classe bourgeoise et la noblesse l'évitaient, comme tous les légumes, réputés mauvais pour la santé !

Les temps changent, et pour les fruits et légumes c'est tant mieux ;0)


Nous passerons le "Fromatge" composé essentiellement au lait de vache, le repas est copieux, nous préférerons passer directement au dessert,

CIMG6228

Le desserte : Et que dire du blanc manger (comme du yaourt très épais) au coulis de fruit rouge accompagné de gastelets aux amandes (sortes de beignets très compacts) ? Etonnant, frais !

* * * * * *

Nous étions heureux ce jour là de voyager en camping-car, car ripailler avec des boissons divines et la chaleur écrasante qui nous enveloppait en ce mois d'Avril, nous sentions un peu fatigués (et heureux hic !), nous nous avons pu nous permettre une sieste de quelques heures, avant de reprendre le fil de notre voyage, le rêve quoi pour des vacanciers modernes !


Très sincèrement si vous passez à Villerouge Termines ne manquez surtout pas ce rendez-vous avec le Moyen-âge, pourtant passionnée de 18ème j'en suis ressortie conquise, Dame Jeanne ? m'a offert la carte du restaurant, quel beau souvenir, j'en suis d'autant heureuse que je peux vous redonner les noms aujourd'hui de cette cuisine si peu habituelle.

A noter : Les enfants mangent comme les adultes mais des parts plus raisonnables (Une belle idée, assez rare, combien de fois nous avons déploré qu'il ne s'agisse que de steak frites ou pâtes !)

Si vous souhaitez plus de renseignements sur ce village et la Rotisserie Médiévale de "Maître Camelin et Dame Jeanne ? c'est ici
(en saison je pense qu'il vaut mieux réserver)


robe_marron A bientôt pour la suite de nos aventures !

Posté par A i l e à 08:30 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 29 mai 2007

Château de Puillaurens, 5 fils et ... neveux * * *

puilaurens_blog

Le Château de Puilaurens se situe dans l'Aude, il est perché à près de 700 mètres d'altitude. C'est un des cinq fils de Carcassonne.Forteresse de défense imprenable la plus au sud de la France, il hébergera Parfaits et Parfaites. Comme ses autres frères, déserté à partir du traité des Pyrénées en 1659, c’est à la Révolution qu’il tombera dans l’oubli.

Pour plus d'infos... c'est ici


blog_monts_gur_deux

blog_monts_gur_un

Le Château de Montségur est situé en Ariège, et domine son village à 1207 mètres d’altitude. La construction de Montségur date d’avant 1200, mais au fil des siècles il sera remanié différemment. Il abritera une importante communauté cathare. Plusieurs fois attaqué, il résistera jusqu’en 1244, les nombreux Cathares n’ayant pas adjuré y seront brûlés vifs, par la suite le village rasé, le château fut restauré et surveillé par une petite garnison. Mais comme Puilaurens le Traité des Pyrénées, le laissera abandonné. Le château fut classé monument historique en 1875. L’imagination des uns et des autres s’emballa, à la pensée qu’un énorme trésor de l’église cathare pouvait y être resté enfoui, et notamment le Graal (la coupe qui aurait contenu le sang du Christ). Il fut restauré en 1947 ce qui permettra de calmer un peu les ardeurs.

Pour plus d'infos... C'est ici


blog_aguilar_un

blog_aguilar_deux

 Le Château d’Aguilar (L'aigle en Latin) a été construit aux environs de 1021, à un point stratégique : surveiller l’accès aux Corbières. Il fait également partie des cinq fils de Carcassonne. Il fut occupé par Simon de Montfort et ses troupes, en 1210 et jeteront au cachot le Seigneur de Ternes son propriétaire,    c’est son fils Olivier de Ternes qui le récupérera 30 ans plus tard. Le château d’Aguilar abritera de nombreux  “faydits”,  mais Olivier de Ternes fera allégeance envers le roi Louis IX, lui vendra son château et se rendra en terre sainte à son service. Devenu garnison royale en 1246, comme ses « grands frères » le Château sera abandonné en 1659 suite au Traité des Pyrénées.

Quelques éléments complémentaires ... ici


Je ne n'ai pas été voir le Château de Termes qui est l'un des cinq frères (ici), alors je vous met un "neveu" hihihi

durfort_pour_blog

Le Château du Durfort est situé sur un piton rocheux qui surplombe la vallée de l'Orbieu, on y trouve la chapelle et les logis ruinés.C’est à partir de 1093 que l’on retrouve des traces écrites sur ce Château,

Au début de la croisade contre les Albigeois, en 1209, le Seigneur de Durfort se range du côté des Cathares et d’Olivier de Ternes. En 1215, le château est pris d’assault et confié à Simon de Monfort.

Plusieurs fois confisqué aux Seigneurs de Durfort pour trahison envers le roi, le Château sera pourtant plusieurs fois rendu après que ses Seigneurs aient fait serment d'allégeance au Souverain.

Le Traité des Pyrénées mettra un terme aux querelles France/Espagne, ce qui permettra la restauration du château, mais devenu intutile il sera finalement abondonné.

Aujourd’hui il s'agit d'un château privé, mais reste à l’état de ruines.

Quelques petits plus d'un visiteur de passage ici


blog_lastours

Le Château de Lastours
Simplement vu "d'en bas" pour en savoir plus c'est ici ...


redir

Bises et à bientôt pour d'autres visites * * *

 

Posté par A i l e à 08:30 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 28 mai 2007

Le Château de Peyrepertuse, le grand vertige * * *

Le Château de Peyrepertuse date du XIème Siècle et se situe dans l’Aude.

Posé sur une falaise de près de 40 mètres, l’on pouvait observer vallées, cols, et communiquer par signaux avec son voisin : Le Château de Quéribus.

 CIMG6053

CIMG6056

Le château ainsi perché sur la falaise ressemble à un navire, il mesure 300 mètres de long et jusqu'à 60 mètres de large.


CIMG6061


Après avoir parcouru le sentier qui grimpe, qui grimpe !
à travers la forêt dans la falaise, l'entrée des visiteurs... Enfin de ceux d'aujourd'hui,
car à l'époque des Cathares c'est un sentier secret qui était emprunté et serait paraît-il encore visible aujourd'hui...


CIMG6072


Le Château primitif du Comte de Besalù.


CIMG6073


Des latrines plutôt...impressionnantes et pleines de courants d'air :0))


CIMG6068


CIMG6069


CIMG6079


La chapelle fortifiée du XIIème Siècle dans le Bas-Château.


 CIMG6090


L'escalier Saint-Louis, qui relie l'ancien château au donjon (en bas à droite) est raide, usé par le temps il glisse, il permet d'accéder au Donjon de San Jordy.


 CIMG6087

CIMG6089

Le château plus récent perché sur le roc San-Jordy, construit sur l'ordre du roi Saint-Louis en 1242 renforcer la forteresse.

CIMG6091

"J'ai vaincu Peyrepertuse, voilà ce que j'ai crié quand je suis arrivée au sommet..."
Pas facile quand on est pas spécialement sportif, que l'on a le vertige,
mais franchement la vue est sublime et mérite de se donner la peine,
surtout ne pas oublier son appareil photos, car on ne ferait pas cela tous les jours ;0)

Et si vous désirez d'autres informations sur Peyrepertuse c'est : Ici


adl464b13779025b3Bises !

Posté par A i l e à 09:20 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 25 mai 2007

le château d'Arques * * *

Le château d’Arques se trouve à environ 50 kilomètres de Carcassonne, il s’élève fièrement sur un colline isolée, et représente pour les chercheurs du fameux trésor des Cathares, un élément aussi mystérieux qu'important.

Une architecture pour nous un peu étrange, surtout quand on vient de la Vallée de la Loire et ses châteaux sortis de la renaissance  ;0)

Nous nous sommes contentés de voir les extérieurs, nous avons trouvé le prix excessif par rapport à ce qu'il y avait à y voir, et n'étions pas les seuls.

CIMG5843

En savoir plus sur le château ? Site Officiel


A Lundi ! adl464b12176621d6

 

Posté par A i l e à 08:30 - Escapades en Pays Cathares * Avril 2008 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,